Vous le savez, il y a des aliments "bons " pour la santé communément appelés : "alicaments"

Le terme alicament est la contraction d'aliment et de médicament. Un alicament est un aliment qui a une action positive sur la santé

 10 aliments anti-inflammatoires

(source medisite enrichie d'une synthèse de différentes publications du net)

 

"L’inflammation est un mécanisme de défense indispensable à l’organisme pour lutter contre des agressions étrangères variées telles que des infections dues à des virus ou à des bactéries

C’est également un processus de réparation et de guérison après une plaie, une blessure" explique le Dr Catherine Serfaty-Lascronière, médecin nutritionniste, dans son livre Les secrets de l’alimentation anti-inflammatoire.

Or, l’alimentation joue un rôle clé dans le processus anti-inflammatoire

1/Les fruits

 Leurs bienfaits seraient liés à la présence de pigments antioxydants appelés "anthocyanes" et à leur faible index glycémique (IG) .

Comme le rappelle le Dr Serfaty-Lascronière, "les aliments à IG bas déclenchent moins la synthèse de l’insuline et sont souvent plus riches en fibres, elles-mêmes anti-inflammatoires" (Les secrets de l’alimentation anti-inflammatoire, Albin Michel).

Exemple de fruits à faible IG : les cerises, les groseilles, le pamplemousse, la poire, la pomme, l’orange, le raisin, le kiwi, le citron,l' avocat 

Alors, réveillez vous avec des fruits, le premier geste santé du matin!!!

 Pour bien commencer la journée, buvez chaque matin un grand verre d’eau à température ambiante qui vous réhydratera après la nuit, surtout si vous respirez bouche ouverte – et ronflez un peu ;)

Ajoutez une cuillerée à café de jus de citron (ou une c. à s. de jus d’orange) pour leurs antioxydants, Vitamine C comprise, spécialisés dans la défense corporelle, par exemple contre les infections à virus.
 Continuez tout l’automne à profiter des fruits rouges, une dizaine de fraises remontantes, une petite barquette de framboises ou de myrtilles, deux à trois figues fraîches ou reines-claudes, une petite grappe de délicieux raisin muscat, etc...

Avec leurs polyphénols, molécules très colorées, concentrées dans la peau et les grains, les fruits rouges participent à la protection de votre cœur, de vos artères et de vos cellules visuelles. Les polyphénols participent à la lutte contre le vieillissement.
Préférez manger le fruit plutôt que boire un verre de son jus.

La mastication de la chair, voire de la peau -bien lavée- du fruit contribue à maintenir un bon fonctionnement de l’intestin. Les celluloses ou fibres du fruit ont un effet légèrement stimulant sur le transit.

Image result for ananas

 

Cas de l'ananas

 

L'ananas est un fruit incontournable dans une alimentation anti-inflammatoire. Un, parce qu'il contient du manganèse qui est à la fois antioxydant et anti-inflammatoire. Deux, parce que sa tige (un peu moins son fruit et son jus) concentre de la bromélaine, un anti-inflammatoire naturel. "Elle est partiellement absorbée par l’organisme et passe ainsi dans le sang. A ce niveau, elle va réguler la synthèse de prostaglandines" explique le Dr Luc Bodin, médecin auteur du livre Les miracles de la bromélaïne. La bromélaine va bloquer la sécrétion des prostaglandines de type 2 pro-inflammatoires, ce qui lui procure ses actions anti-inflammatoires, antalgiques et anti-oedémateuses.

 

Image result for images de fruits secs

 

2/Les fruits secs 

Les fruits secs et oléagineux comme les noix sont des sources importantes de cuivre, un oligo-élément qui dispose de vertus anti-inflammatoires. Elles sont de plus riches en omegas 3, des acides gras "qui permettent à l’organisme de produire des prostaglandines de paix qui calment les inflammations" explique le naturopathe Christopher Vasey dans son livre Les anti-inflammatoires naturels.

 

Des bonnes graisses

 

Bien que les fruits secs (à l'exception des châtaignes) soient gorgés d'huile, vous serez ravis d'apprendre que les graisses présentes dans les amandes, les noix de cajou, les noisettes, les macadamias, les noix de pécan, les pignons et les pistaches sont principalement mono-insaturées. (L'huile de coco contient principalement des graisses saturées qui peuvent être préjudiciables à la santé du coeur).

Les huiles mono-insaturées de ces noix protègent des maladies cardiaques et de l'infarctus, en aidant à maintenir le bon cholestérol à un niveau stable tout en faisant diminuer le mauvais cholestérol et les triglycérides (les graisses du sang).

Image result for noix

Cas des noix

Les noix méritent une "mention spéciale" pour leurs concentrations en graisses de type oméga 3 qui sont parmi les plus importantes de tous les aliments d'origine végétale.

Les oméga 3 constituent un groupe de graisses essentielles et poly-insaturées dont on a montré qu'elles aident à protéger contre les attaques cardiaques en réduisant la formation des caillots sanguins et en évitant des dérèglements dangereux du rythme cardiaque. La preuve que les oméga 3 peuvent réduire les inflammations articulaires et fournir l'énergie nécessaire à l'entraînement est particulièrement intéressante pour les pratiquants de la musculation.

 Image result for thym

3/Le thym

Depuis des milliers d’années, le thym fait partie de la vie quotidienne des hommes, tant pour ses usages culinaires que pour ses bienfaits médicinaux

Les herbes sont excellentes pour lutter contre l’inflammation. "D-limonène, acide ursolique et lutéoline donnent leur potentialité anti-inflammatoire au thym, au romarin, à la menthe et au basilic. Anéthol, polyacétylènes et apigénine au persil, à la coriandre, au cumin, au cerfeuil et à l’anis" argue le Dr Catherine Serfaty-Lacrosnière.

Avantages : les herbes parfument délicatement vos plats tout en améliorant votre santé. Elles sont donc meilleures que l’ajout de sel ou de graisses.

Image result for maquereaux

4/Les maquereaux

Les poissons riches en sélénium comme les maquereaux aident l’organisme à lutter contre l’inflammation. Il s’agit de plus de poissons qui contiennent de bonnes graisses - les omégas 3- aux effets anti-inflammatoires.

POURQUOI METTRE LE MAQUEREAU AU MENU?

Parce que :

-C’est un poisson peu dispendieux qui s’apprête de mille et une façons

-Sa chair grasse s’accommode bien d’un bouillon de thé noir et de vinaigre dans lequel elle mijotera au four

C’est l’un des poissons les plus riches en oméga-3, dont les effets bénéfiques sont reconnus

Très nutritif, il fournit de bonnes quantités de vitamines D et du complexe B, de même que plusieurs minéraux tels le sélénium, le fer et l’iode. Les fruits de mer, les poissons, les céréales complètes, le champignon, l’ail, l’endive sont riches en sélénium.

 

 

Image result for chocolat noir

5/Le chocolat noir

Vous aimez le chocolat ?

Un conseil : optez plutôt pour du noir.

Une étude italienne a démontré auprès de 2000 personnes que celles qui en mangeaient régulièrement (jusqu'à 20 grammes par jour) avaient des niveaux sanguins plus faibles de protéine réactive C, un marqueur de l’inflammation, que ceux qui n’en consommaient jamais.

De plus le chocolat est riche en magnésium, un minéral qui "joue un rôle dans de nombreuses réactions chimiques du corps ainsi que dans l’immunité" rappelle le Dr Serfaty-Lacrosnière dans son livre sur Les secrets de l'alimentation anti-inflammatoire.

 «Il s'agit d'une découverte un peu surprenante», conclut cette étude menée par Beatrice Golomb de l'Université de Californie de San Diego, une étude américaine révèle de nouvelles vertus du chocolat noir qui, consommé avec modération et accompagné d'une bonne hygiène de vie, permet de diminuer l'indice de masse corporelle.

Malgré sa haute teneur en calories, le chocolat serait bon pour le métabolisme, révèle cette étude pratiquée sur mille personnes et publiée dans les Archives de la médecine interne.

.«Avant de vous enfiler une tablette de chocolat par jour, rappelez-vous cependant qu'elle contient 200 calories de sucre et de graisses saturées», rappelle néanmoins Nancy Copperman, une scientifique qui n'a pas pris part à cette expérience.

 «Limitez-vous en moyenne à 28 grammes de chocolat noir ou de cacao pauvre en sucre par jour», recommande-t-elle.

 D'autres études ont montré que le chocolat était riche en polyphénols, de puissants anti-oxydants naturels qui limiteraient le stress et réduiraient les risques de maladies cardio-vasculaires, cancers et autres maladies chroniques.

 «À condition qu'il soit consommé dans le cadre d'une vie saine, le chocolat ne ferait pas grossir. Au contraire, il permettrait de contrôler son poids», précise une autre scientifique, Suzanne Steinbaum, directrice du service des maladies cardiaques de l'hôpital Lenox Hill à New York.

Image result for huile de colza

 

6/L’huile de colza

Si vous voulez adopter une alimentation anti-inflammatoire, vous devez bien choisir vos lipides...

 Huile de tournesol, de colza, de palme, de noix, de pépins de raisin, d’olive, d’arachide…

 Comment s’y retrouver avec toutes ces huiles végétales ?

 Comment savoir quelles huiles sont bonnes pour la santé et inversement celles qu’il est préférable d’éviter ?

Ainsi, privilégier ceux qui sont riches en omégas 3 comme les huiles de colza ou de lin. Et de préférence les choisir pressées à froid. La première contient 9,1% d’omégas 3 et est facilement utilisable en cuisine aussi bien pour assaisonner que pour cuire les aliments. La seconde, un peu moins disponible, en concentre 54%.

Il faut donc préférer les huiles plus riches en oméga-3 comme l’huile de colza ou les plus neutres comme l’huile d’olive qui ne contient pas d’oméga-3, mais qui a l’avantage de ne pas apporter non plus d’oméga-6 .

Olive plus colza est un mélange très intéressant pour la santé, pour la cuisson et pour l’assaisonnement.

En mélange, l’huile d’olive donne plus de goût à l’huile de colza et inversement, le goût très prononcé de l’huile d’olive, qui peut déplaire à certains, est atténué par le colza.

N'hésitez pas à mélanger donc ces deux huiles : olive + colza !

L’huile d’olive résiste bien à la chaleur (200°C). 
A savoir, l’huile de colza résiste moins bien (140 à 150° maxi). Mais sa résistance est augmentée lorsqu’elle est mélangée avec de l’huile d’olive !

Il est recommandé de choisir une huile de première pression à froid.

Le raffinage est un processus de transformation chimique de l’huile, qui contribue à faire disparaître certains nutriments bons pour la santé 
Ce n’est pas le cas des huiles vierges, extra-vierges ou de première pression à froid, qui n’ont subi qu’un simple broyage et pressurage à froid.

 Quantité d'huile de colza : 2 cuillères à soupe par jour.

Image result for le chou

 

7/Le chou

Comme tous les légumes verts à feuilles, le chou contient de la vitamine K1 (appelée aussi "phylloquinone" ou "phytonadione"). Or, une étude américaine parue en 2007 a montré que des apports en vitamine K1 étaient associés à la réduction des niveaux de 14 marqueurs de l’inflammation dont plusieurs cytokines.

Et aussi : le brocoli, le cresson l’épinard ou la laitue sont riches en vitamines K1.

Quelques mots sur les choux...

 Les choux appartiennent à la vaste famille des "brassicacées", qui comprend quelques centaines de genres botaniques et quelques milliers d’espèces. Dans cette famille figurent bon nombre de plantes comestibles d’importance commerciale : radis, navet, rutabaga, moutarde, cresson, canola, roquette et multiples verdures typiques de la cuisine chinoise (pac choi, tatsoi, hon tsai tai, etc.).

 Toutes ces plantes se caractérisent par la présence d’une fleur à quatre pétales disposés en forme de croix (d’où le nom de « crucifères » d’abord employé pour désigner cette famille) et, selon le légume, par une saveur plus ou moins piquante qui est attribuable à une substance soufrée appelée communément « essence de moutarde ». Malgré leur apparente diversité, le chou pommé, le chou-fleur, le brocoli, le chou-rave et les choux de Bruxelles viennent tous d’un ancêtre commun.

 

 Image result for l'huitre

8/L’huître

C’est grâce à sa richesse en zinc que l’huître exerce une action anti-inflammatoire. Le zinc est un oligo-élément antioxydant capable de booster l’immunité.

Personnellement je ne peux pas les avaler...Dommage!!!

 

9/Les céréales

Si les céréales les plus connues sont celles du petit-déjeuner, on oublie parfois que le mot "céréales" désigne avant tout des plantes à graines et qu'il en existe une grande variété sur terre. A la base de notre alimentation, les grandes civilisations se sont crées autour des céréales : la Chine avec le riz, en Amérique du Sud avec le maïs, ou encore en Europe avec le blé.

Les céréales diminuent la graisse viscérale

Une étude publiée en 2011, dans le journal Obesity, lie le fait de manger plus de fibres solubles à une réduction de la graisse viscérale. Cette graisse se trouve en profondeur, autour des organes vitaux. Des masses plus élevées de cette graisse sont associées à l'hypertension et le diabète et aux maladies du foie. 

 Et aussi : les céréales complètes sont des sources intéressantes de zinc.

Image result for curcuma

10/Le curcuma

Les épices comme le curcuma sont incontournables dans l’alimentation anti-inflammatoire.

"Elles contiennent des molécules anti-inflammatoires comme la curcumine pour le curcuma, la capsaicine du piment de Cayenne, le gingérol du gingembre ou encore l’eugénol du clou du girofle" explique le Dr Catherine Serfaty-Lacrosnière. En plus, les épices peuvent remplacer l’usage du sel ou d’une matière grasse en cuisine, ce qui ne peut être que bon pour la santé !

 Origine : Inde 

 Autres noms : safran indien, safran du pauvre, gingembre mangue, etc.

 POUR LA PETITE HISTOIRE :

 Le curcuma est une épice utilisée en Inde depuis plus de 4000 ans.

 Le curcuma a longtemps été appelé turmeric, qui vient du latin terra merita, ce qui signifie terre intéressante. Il est toujours appelé turmericen anglais. Le terme curcuma est un dérivé du mot arabe "kourkoum" qui signifie "safran"

 En Inde, le gingembre mangue est considéré comme une épice sacrée et de bon augure.

C'est un puissant colorant qui peut facilement tâcher les vêtements et qui entre dans la composition du curry

 On se sert du curcuma pour teindre les robes des bonzes.

 Bien que le curcuma soit parfois appelé safran indien ou safran du pauvre, le safran et le curcuma sont deux épices totalement différentes.

 COMMENT UTILISER LE CURCUMA EN CUISINE ?

 Il est de la même famille que le gingembre et la cardamone, les zingibéracées.

 

Il colore les mayonnaises, les œufs brouillés, les sauces à la crème, les fromages au four, le riz, les pommes de terre, les lentilles ou encore les pâtes.

 Epice au parfum léger, saupoudrez-en dans vos salades ou dans vos vinaigrettes.

 Le safran du pauvre s’associe très bien avec le basilic, le chou-fleur, les pommes de terre, les lentilles, les haricots, la volaille, les poissons blancs, les moules et les sauces à base de tomate.

 Le curcuma possède une saveur chaude mais douce, il peut être utilisé dans tous les plats, n’hésitez pas à en mettre partout. On peut même étonnamment en mettre dans les desserts comme par exemple : une demi-cuillère à café dans votre pâte à crêpes ou à gaufres.

 C'est l'ingrédient de base des mélanges les plus connus dans le monde de la cuisine comme le colombo, le curry ou encore le massale 

 Pour résumer, saupoudrez, pour 2 personnes, une cuillère à café de curcuma dans tous vos plats (plutôt en fin de cuisson) !

Prenez garde à ne pas en mettre sur vos vêtements, ça tâche !

 QUELLES SONT LES PROPRIÉTÉS DU CURCUMA POUR LA SANTÉ ?

 On prête d’innombrables propriétés au curcuma, il convient de rappeler que ce n’est pas un médicament mais qu’il fait partie d’un mode de vie !

 Voici quelques bonnes raisons, en plus de ses propriétés gustatives, d'acheter du curcuma. 

 La curcumine, principe actif du safran indien, est un puissant antioxydant qui permet de protéger le corps des dommages cellulaires occasionnés par les radicaux libres.

De plus, la curcumine agit de multiples manières sur l’inflammation chronique.

 Grâce à la curcumine qu’elle contient, le curcuma exerce de nombreuses actions physiologiques. Son usage est particulièrement intéressant pour réduire l’inflammation articulaire et pour atténuer les inflammations du système digestif.

 C'est un excellent antiseptique et cicatrisant. Il est employé pour soigner les ulcères de l'estomac et pour protéger le foie. C'est un antimicrobien naturel.

 

 

Voilà déjà une petite sélection d'aliments intéressants à intégrer dans son alimentation :)

J'espère que cette petite synthèse vous a interessé :)

J'ai acheté du curcuma et un litre d'huile de colza pour tester dans mes prochaines salades!!!