Kokedama-FINAL

Mais qu'est ce que le kokedama?

(source du net)

C'est une nouvelle façon de présenter les plantes venue du Japon, que ce soit à l'intérieur ou dehors

Les kokedama (苔玉-) sont des « sphères de mousse » sur lesquelles s'épanouissent une plante

Elles sont apparues au Japon au début des années 1990.

Dans les grandes villes japonaises, on trouve des fleuristes spécialisés dans les kokedama ou des espaces consacrés aukokedama dans certains grands magasins.

Personnellement je trouve cette façon de présenter les plantes très esthétique :)

Il colle bien style épuré et zen de la culture japonaise.

Les japonais, très proches de la nature, créent leur kokedama à partir de plantes qu'ils vont chercher dans la forêt ou en montagne.

Résultat de recherche d'images pour

Le kokedama est un véritable plaisir et même un art.

L' entretien du Kokedama est réduit puisqu'il faut simplement le baigner et le vaporiser régulièrement.

 

Résultat de recherche d'images pour

Cette mise en situation très particulière des plantes met celles-ci en valeur et la mousse donne un aspect très naturel à la conception. Le kokedama trouve son origine dans le mariage de plusieurs techniques ancestrales existantes au Japon. On peut en citer trois principales :

  • Nearai  : association de plantes sauvages placées sur un dôme de terreau de petite taille (10 à 15 cm) posé dans une poterie traditionnelle.
  • Kusamono : association de plantes de saison implantées dans une poterie artisanale laquelle est posée sur un jiita ((tranche de bois très ancien laquée). Les kusamono sont dits plantes d'accompagnement car placés à côté d'un bonsaï pour indiquer la saison.
  • Bonsaï : arbre contraint à rester de petite taille et planté dans une poterie traditionnelle.

 

Il s’agit d’habiller les racines de la plante, avec de l’argile puis de la mousse. On peut ainsi la conserver sans pot sur une soucoupe ou suspendue par une ficelle.

Idéal quand on a pas beaucoup de place!!!

Résultat de recherche d'images pour

Pour une plante autonome sans pot, qui peut être posée dans une soucoupe, suspendue à des branches ou une tonnelle dans le jardin ou bien suspendue devant une fenêtre pour les plantes d’intérieur.

Tous les détails de réalisation pratique dans cette vidéo

 

Comment réaliser un kokedama

Venue du Japon, cette nouvelle façon de présenter les plantes, dedans ou dehors, s'appelle le " kokedama ". Il s'agit d'habiller les racines de la plante, avec de l'argile puis de la mousse. On peut ainsi la conserver sans pot sur une soucoupe ou suspendue par une ficelle.

http://www.femmeactuelle.fr

 

Il vous faut : une plante en godet avec ses racines (primevère pâquerette, gazon d’Espagne ou ficus, fougère etc., de l’argile en pain (Cultura), du terreau, de la mousse naturelle (récupérée au jardin ou en forêt ou vendue en jardinerie et magasins de loisirs créatifs au rayon art floral), de la ficelle de chanvre, des ciseaux, des gants, une cuvette, un saladier et de l’eau.

 1. Découpez une tranche dans le pain d’argile, émiettez-la dans le saladier et recouvrez-la d’eau.

 2. Retirez le plant du pot, émiettez la terre et recoupez les racines d’environ 1/3 de leur longueur. Entourez les racines de mousse et enroulez la ficelle en la nouant pour maintenir le tout.

 3. Dans le saladier, ajoutez du terreau et de la mousse en quantités égales à l’argile. Remuez soigneusement en mélangeant jusqu’à obtention d’une pâte épaisse. Remouillez si nécessaire.

 4. Etalez la pâte dans une main, déposez par-dessus les racines emmaillotées et façonnez la pâte autour du plant jusqu’à former une boule qui le recouvre entièrement.

 5. Ajoutez une épaisseur de mousse comme précédemment, appuyez bien tout autour pour faire adhérer, ficelez soigneusement en terminant par deux longueurs de ficelle afin de suspendre le kokedama.

 6. Faites tremper le kokedama dans un bol d’eau afin de bien humidifier les racines, laissez égoutter .

 7. Pour l’entretien, faites tremper régulièrement votre kokedama comme précédemment en suivant les préconisations pour chaque plante : trop d’eau peut abimer tout comme pas assez !

Résultat de recherche d'images pour

Il est important d’apporter un environnement favorable (lumière, absence de courant d'air, température, hygrométrie, etc.) propice au kokedama en fonction de la plante utilisée. Le kokedama supporte mal les rayons du soleil direct et l’air conditionné, donc il faut éviter ce genre de situation. En ce qui concerne l’arrosage, il est à adapter selon la saison et l'hygrométrie.

En fait, un kokedama se baigne. On immerge la sphère environ toutes les semaines d'octobre à avril et tous les deux ou trois jours de mai à septembre, voire plus. On ressort le kokedama au bout d'une dizaine de minutes dès qu’il n’y a plus de bulles d’air qui remontent. L'eau doit être à température ambiante, faiblement minéralisée et sans chlore.

Au Japon, en fonction de la mousse utilisée, il faut pulvériser de l'eau sur la mousse. En été, il faut le faire deux fois par jour, matin et soir, au moment où la chaleur se fait moins sentir, et en hiver, une fois par jour, à midi, au meilleur moment de la journée. La mousse est étonnamment résistante. Même si on a l’impression qu’elle est morte, desséchée, on peut la faire revivre.

Si la plante n’est pas en forme, la littérature donnera des conseils. Il est possible de diluer de l’engrais dans de l’eau et en mettre dans l’eau de trempage. Attention, il est nécessaire de diluer par dix par rapport aux indications de dosage, sinon cela risque de nuire à la plante et surtout à la mousse.

Résultat de recherche d'images pour

Voilà vous savez tout ou presque sur le Kokedama :)

Il vous reste à avoir la main verte;)